Prime à la conversion : 3 règles d’or pour bénéficier de cette subvention

0
140

Dans une perspective de lutter contre la pollution de l’environnement, l’État prolonge la prime à la casse. Il s’agit en effet d’une subvention qui est octroyée à tout automobiliste qui désire remplacer une vieille voiture par une plus récente et moins polluante. Comment pouvez-vous bénéficier de la prime à la conversion ? Ce guide de l’automobile vous présente les 3 règles d’or pour y parvenir.

Le recours à un centre VHU agréé

Cette règle consiste à solliciter les services d’un centre VHU agréé pour l’enlèvement de votre véhicule hors d’usage. Cet établissement est spécialisé dans le démontage et la dépollution des VHU (Véhicule hors d’usage), quel que soit le type (voiture pour particuliers, utilitaires, deux ou trois roues, camions, bus, tracteurs, etc.).

Si vous souhaitez réaliser l’enlèvement de votre voiture, il existe un épaviste 95 gratuit et agréé VHU qui vous garantit des prestations de qualité. Cet épaviste professionnel dispose d’une équipe de techniciens qualifiés pour effectuer l’enlèvement de votre voiture en toute sécurité. Cependant, le véhicule remis pour la prime à la casse ne doit pas être gagé ou endommagé.

Les délais de conservation

Pour profiter de la prime à la conversion, il est important de veiller au respect des délais de conservation. Pour une simple voiture ou une camionnette, ce délai est de 6 mois après l’achat. De plus, elle doit afficher au moins 6000 km au compteur.

Pour un véhicule à 3 ou 2 roues, la remise ou la vente ne doit pas être effectuée durant l’année suivant sa première immatriculation ni avant 2000 km. Certains considèrent la prime à la conversion comme un leurre pour en finir avec les voitures polluantes.

Le test d’éligibilité en fonction du modèle et de votre situation fiscale

Le montant de la prime à la conversion varie en fonction de votre situation fiscale et du modèle de votre voiture. Ainsi, pour un ménage dont le revenu fiscal de référence (RER) est inférieur à 13 489 €, la prime de conversion est de 1100 € pour une, deux ou trois roues, de 2000 € pour un véhicule neuf ou d’occasion, de 2500 € pour un véhicule électrique, hybride.

Pour un ménage qui présente un revenu fiscal de référence supérieur à 13 489 €, la prime à la conversion est de 100 € pour les deux ou trois roues, de 2500 € pour les voitures essence ou diesel achetées neuves ou d’occasion, de 2500 € pour les voitures électriques ou hybrides d’occasion avec contrainte d’autonomie et de 1000 € pour les hybrides rechargeables sans aucune contrainte d’autonomie.

Lorsque vous avez respecté ces 3 règles d’or, vous pouvez faire une demande sur le service en ligne dédié. Sur le site, vous fournissez le certificat d’immatriculation du nouveau véhicule, celui de l’ancien et votre relevé d’identité bancaire (RIB).

En suivant ces règles, vous participez à la préservation de l’environnement et vous réalisez dans le même temps des économies. Toutefois, afin de bénéficier de prime à la conversion, la remise de votre ancien véhicule doit nécessairement être effectuée pour un épaviste agréé VHU.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here